Les nouvelles mobilités
News  Mediarail.be
Hier
L'expression « nouvelle mobilité » est largement utilisée pour décrire l'intersection des nouvelles technologies avec les nouveaux modèles commerciaux (et certains existants). La nouvelle mobilité peut révolutionner le transport des personnes et des biens. Ses effets pourraient inclure une meilleure efficacité du système de transport.  
 
Fragmenté, automatisé et personnalisé, le voyage est aujourd'hui à la demande, selon les besoins des clients. C'est l'individualisation des déplacements plutôt que la collectivisation. C'est probablement l'avenir de notre mobilité. Il commence déjà à être réalisé, alors que les opérateurs historiques ne mesurent pas encore vraiment ce qui se passera. Ils ont la conviction que les gouvernements les protégeront de la nouvelle économie, afin de garantir leurs méthodes du passé. C'est une erreur de penser comme ça. Heureusement, il y a des gestionnaires qui savent ce qui se passera et qui anticipent. 
 
Voici une histoire qui pourrait bientôt devenir réalité, même si personne ne peut dire «quand». Comment rentrer à la maison ? Train ou bus ? Carpooling ? Vélo à la demande (il pleut) ? Non, vous optez pour votre propre taxi autonome. Une petite voiture électrique - sans chauffeur - arrive quelques minutes plus tard juste devant votre lieu de travail et vingt minutes plus tard, vous êtes à la porte de votre appartement. Le coût de l'ensemble du voyage est immédiatement déduit de votre compte bancaire. 
 
C'est le week-end et vous souhaitez visiter une exposition dans une ville à 250 km. La gare la plus proche se trouve à 15 km de chez vous. Si vous êtes sportif, vous optez pour votre propre vélo. Mais vous n'en avez pas, et le voyage vers l'exposition est compliqué. Pas de problèmes : grâce à une application de smartphone, vous cochez la rue de départ et l'adresse de l'exposition. L'application vous donnera tous les modes de transport disponibles au moment où vous avez choisi. Dans l'ordre, vous ferez votre trajet avec une voiture autonome jusqu'à la gare. Ensuite vous prendrez un train régional. Vous devrez changer dans une gare principale et vous prendrez une correspondance dans un train Intercity. Comme vous êtes un lecteur assidu, vous avez préféré une place "zen" qui vous est réservée dans l'intercity. Vous arrivez enfin en ville et le lieu d'exposition n'est pas trop éloigné. Comme il fait bon, vous avez opté pour un vélo à la demande. Si jamais il pleut, vous prendrez alors plutôt un tram. Le coût de l'ensemble du voyage est immédiatement déduit de votre compte bancaire. Un voyage de ce type, combinant un réseau de nombreux acteurs, pourrait advenir plus vite que nous l’imaginons. Utopie? 
 
Ce type de réseau de transport connecté commence à émerger dans les villes du monde entier. C’est donc pour le moment un phénomène essentiellement urbain ou suburbain. Elle permet aux utilisateurs de personnaliser leurs déplacements multimodaux pour une efficacité maximale. Mais ce phénomène pourrait s'étendre rapidement aux entités périurbaines et même rurales. Il est en effet acquit que les habitants des zones rurales sont aujourd'hui des personnes disposant davantage de moyens qu'il y a 50 ans. Ils sont tout autant connectés que n'importe qui en ville. Inversément, dans le cadre d'un trajet porte-à-porte, les citadins eux-mêmes sont intéressés par une mobilité intégrée de bout en bout, même s'il faut rejoindre un gîte perdu pour un week-end au calme. 
 
Mais au fait, qu'est-ce qui va changer dans les prochaines années ? 
Au travers de dizaines de séminaires et des centaines de conversations avec des dirigeants d'entreprises, des leaders gouvernementaux, des experts en technologie et des universitaires du monde entier, il ne fait aucun doute qu’un changement fondamental se dessine avec moins de véhicules axés sur le conducteur-propriétaire, mais plutôt vers un système futur de mobilité axé autour (mais pas exclusivement composé) de véhicules sans conducteur et de mobilité partagée. Les nouvelles technologies comprennent des véhicules qui communiquent électroniquement entre eux et le réseau de circulation, des véhicules totalement ou partiellement autonomes, des véhicules électriques et des véhicules avec une combinaison de plusieurs de ces éléments. Les nouveaux modèles d'affaires de transport impliquent des services qui offrent une mobilité à la demande, ou une mobilité en tant que service, ou une mobilité partagée. 
 
Il est important de décomposer les nouvelles mobilités en deux catégories d’innovation distinctes : 
- les nouvelles technologies
- les nouveaux modèles commerciaux et tendances sociales. 

Aujourd'hui
Demain
xxx
XXX
Nouvelles
Mobilités

Nouveaux modèles commerciaux
et tendances sociales

Nouvelles
technologies

Comm.
de véhicule
à véhicule
Comm.
de véhicule à
infrastructure
Gestion des
approvision-nements
Véhicule
zéro-émission
Véhicule
semi-autonome
Véhicule
autonome
Mobilité
partagée
Gestion des
approvision-nements
Véhicules
partagés
Co-voiturage
Véhicule
zéro-émission