SNCF - TGV PSE
1   2   3 
News  Mediarail.be
Hier

Aujourd'hui
Demain
La toute première livrée des TGV :  du orange pour souligner la modernité  et  faire oublier le vert militaire SNCF  (photo publicitaire SNCF)
Cette série est la toute première du TGV à la française. Les deux premières rames sont sorties en 1978 et ont été testées avant la véritable mise en service du tout premier service TGV en France en septembre 1981. Depuis, le look des rames orange à 270km/h a fait le tour du monde. Cette couleur inédite, qui apparaît aussi sur les voitures VSE et les portes des voitures 'Corail', a la double mission de souligner la modernité du rail et de faire oublier son célèbre vert militaire qui lui colle à la peau depuis plus de cent ans. La livrée orange aura survécu jusqu'au 22 mai 2001, avant de faire place au look 'Atlantique' gris/bleu, soulignant la modernité des années 90. 35 rames vont même encore connaître une troisième livrée :  'Carmillon'. Les TGV PSE ont 6 bogies moteurs à courant continu (12 moteurs par rame).

On notera cette croyance d'époque à la forte hausse des voyages d'affaires de luxe, qui engendra la création de 9 rames exclusivement de 1ère classe. Dès l'origine aussi, la Suisse est prévue dans le programme du TGV Sud-Est avec les premières liaisons dès 1984 via Dijon et Vallorbe, d'où la présence des rames tri-courant. Les rames oranges iront jusqu'à Lille ou Rouen, et une partie du parc sera versé plus tard à l'atelier du Landy pour des intersecteurs multiples.

L'inauguration du TGV Méditerranée marque un tournant dans l'utilisation intensive du parc. Elle justifie aussi la rénovation type '2' pour une partie de la série seulement, afin d'accroître la capacité, alors qu'apparaissent déjà les premières rames TGV à deux niveaux, dites 'Duplex'. L'arrivée massive de ces rames signe doucement la fin des bons et loyaux services des vénérables rames PSE. Les premières radiations ont lieu dès octobre 2013 et se poursuivent à grands pas. C'est notamment le cas des rames tricourant (110 à 118, toutes radiées au 8 février 2013), et remplacées sur la Suisse par des rames POS et des 2N2. 

Caractéristiques techniques

Type d'automotrice :           
Surnom :                            
Classement :



                       
Constructeur(s) :

Exemplaires construits :





Mise en service :                             
Exploitant(s) :                  

Composition de la rame :

Ecartement : 
                     
Alimentation :
Moteurs de traction :          
Puissance continue :      
Vitesse maximale :            
Masse en service :             
Longueur :
Places assises d'origine :






                          

TGV
PSE (Paris Sud-Est)
TGV 23000 bicourant
1500V DC + 25kV AC
TGV 33000 tricourant
1500V DC + 15kV AC + 25kV AC 
GEC-Alsthom, Francorail-MTE
01–32 + 39–98
bicourant ==>  91 rames
33–38+100–102 1ère cl
bicourant ==> 9 rames
110–118
tricourant ==> 9 rames
1978 à 1985
SNCF

8 caisses articulées
2 motrices (M+8R+M)
standard 1.435mm
voir Classement
12 DC
6.450kW
270km/h, puis 300km/h
385 T (bi), 390 T (tri)
200,19m
111 en Première
275 en seconde
1 remorque-bar
soit au total 386 places
Rames de 1ère classe = 287 places + Bar
Evolution du parc en bref
La rame 38 est devenue une rame postale en 1993 tandis que la rame 88 bicourant a servi de test pour le futur TGV-Atlantique et a été remise au type PSE en tant que rame tricourant 118, toute dernière de la série PSE. La rame 101 a servi  aux tests du prototype pendulaire