Thalys - Le matériel roulant
Le parc 
C'est donc Alstom qui est chargée de fournir 27 rames dites PBKA (Paris/Bruxelles/Köln/Amsterdam). On parlait même avec enthousiasme d'une quarantaine de rames et de 15.000 places offertes. Mais les réalités de l'économie montrent une surestimation du trafic vers l'Allemagne, qui ne sera pas démentie par les faits, on le verra plus loin. Pour cette raison, il est décidé de ramener la commande à seulement 17 rames PBKA, aptes sous le 15kV allemand, ainsi qu'au 25kV AC, 3kV DC et 1500V DC. La SNCF, de son côté, spécialise 10 de ses rames TGV-Réseau en PBA (Paris/Bruxelles/Amsterdam), ces rames circulant déjà en France sous 25kV AC et 1500V DC. On y a ajouté le 3kV DC belge, mais pas le 15kV allemand. L'ensemble de ces deux séries reçoit la livrée de Thalys en rouge bordeaux et quelques légères adaptations intérieures. Ce parc restera identique en nombre de rames pendant les 25 premières années d'exploitation du Thalys...
Les 17 rames PBKA, qui disposent de nouvelles motrices, sont achetées en commun par les quatre réseaux à raison de : 
- 6 rames pour la SNCF;
- 7 rames pour la SNCB;
- 2 rames pour les NS;
- 2 rames pour la DB.

Les 10  autres rames PBA sont propriétés de la SNCF et sont ponctionnées sur une option signée pour trente rames prévues à l'origine pour les TGV-Réseau, parc qui est apparu excessif au vu des réalités du marché en France. L'ensemble des 27 rames PBA + PBKA est géré en pool par Thalys International. Quatre ateliers de maintenance sont désignés : Le Landy (Paris), Bruxelle-Forest et, partiellement Malines (électronique). L'atelier lillois de Hellemmes obtient les plus grandes fonctions en tant qu'atelier directeur pour les Eurostar, Thalys, TGV Duplex et TGV-Réseau.
Le choix des rames TGV
Il faut se rappeler de l'époque à laquelle fût créée Thalys pour comprendre le choix du matériel roulant. Au début des années 90, seule la SNCF dispose, avec ses rames TGV d'Alstom, de l'expérience de la grande vitesse, dont certaines rames atteignent déjà la Suisse (Genève et Lausanne), donc avec une expérience supplémentaire au courant 15kV. 

Inversément à Eurostar, où il fût créé un GPI pour rédiger le cahier des charges des rames TGV, dans le cadre de Thalys, c'est la SNCF qui a été missionnée et rémunérée par les réseaux partenaires SNCB, NS et DB, pour assurer le rôle de chef de projet. La SNCF a donc effectué une prestation pour tiers et son expérience en matière de conception de TGV s'en est trouvée ainsi valorisée. Un Groupe Technique International (GTI) est donc mis en place. Soulignons qu'en ce début des années 90, il n'y avait aucun matériel roulant concurrent au TGV d'Alstom pour une desserte internationale sous quatre courants et autant de systèmes de signalisation, en plus de la TVM sur LGV, également seule disponible. La LGV L1 belge est d'ailleurs d'office dotée de la TVM, permettant la toute première continuité technique passe frontière !

Outre le travail d'écriture du cahier des charges de ces nouveaux TGV, il a fallu gérer toutes les adaptations à prendre en compte pour satisfaire aux spécificités des différents réseaux. Rappelons que les STI actuelles n'ont été rendues obligatoires qu'en... 2006. Car en dehors des LGV, les rames Thalys circulent sur les lignes classiques de chacun des réseaux, ne fusse que pour atteindre les gares. Il a fallu 71 réunions du GTI pour piloter le projet et aboutir à un choix technique.

Spécificités des rames TGV-Nord (Thalys)
Le cahier des charges du GTI décrit des rames de 200m de long accueillant 370 passagers. Elles sont au gabarit UIC car elles ne doivent pas rejoindre Londres, destination qui n'entre pas dans le business model de Thalys. La charge à l'essieu ne peut pas dépasser 17 tonnes et vu la circulation à droite en Allemagne et aux Pays-Bas, le pupitre sera central, comme sur les rames Eurostar TMST. A la lecture de ces critères, on s'apercçoit que début des années 90, seule Alstom dispose d'un tel matériel, en rames articulées et motrices de chaque côté. C'est donc un TGV semblable aux TGV existants de la SNCF qui constitue le parc de Thalys. Ce parc comporte cependant deux séries distinctes.