Les trains Benelux - Époque Prio 2010 - 2013 
News  Mediarail.be

Hier
2007 - L'époque NS Hispeed / Fyra
On se rappelera que c'est le 27 mars 2007 qur NS International fit connaître son changement d'appelation en "NS Hispeed" lors du salon "Autorai" d'Amsterdam. Cette société avait soigneusement éliminé sur son site web et dans ces communiqués de presse toute référence à la High Speed Alliance, le concessionnaire pour 15 ans de la HSL-Zuid. NS Hispeed s'occupera de la gestion et de l'exploitation de la grande vitesse intérieure et internationale des chemins de fer néérlandais.

Le nom commercial Fyra, lui, fut créé le 07 juillet 2009 pour ce service des trains à grande vitesse. C'est sous cette marque que démarra un premier service de trains rapides sur la nouvelle LGV hollandaise. Pour son nouveau service, NS Highspeed avait déjà  dès avril 2007 décliné sa nouvelle livrée dite "Prio", qui fut dans un premier temps appliquée sur le matériel classique attitré des NS en l'absence des fameuses rames Ansaldo Breda "Albatros", qui se faisaient attendre. En effet, ces 19 rames, commandées en 2004, n'arrivèrent aux Pays-Bas qu'en avril 2009 pour essais, après plus d'un an de mise au point sur le circuit de Velim en République Tchèque.

La grande vitesse en retard
L'implantation de la grande vitesse néérlandaise ne fut pas un long fleuve tranquille : près de cinq années de retard. A l'époque, les Thalys cheminaient encore sur la ligne classique alors que se terminaient les travaux de la HSL-Zuid. Depuis mars 2007, la nouvelle liaison souterraine anversoise est opérationnelle et la Belgique s'achemine doucement vers la cloture de son programme TGV. Les trains "Benelux" circulent désormais via le nouveau tronçon tandis que les Thalys contournent toujours la cité scaldéenne par Berchem et Schijnpoort. Plus pour longtemps...

Tenue par sa concession vis à vis de l'Etat néerlandais, dénuée de matériel spécifique à grande vitesse, NS Hispeed débuta son service avec des rames classiques tractées par des TRAXX aptent au 25kV et équipées de l'ERTMS 1.
Aujourd'hui

Demain
Une rame Benelux qui annonce le changement : des voitures ICR bleue-jaune du service intérieur sont venue remplacer les ICR en cours de rénovation en l'attente du futur service Fyra. La traction reste encore aux mains des HLE 11 de la SNCB (Dordrecht, le 26 avril 2006 - photo et remerciements à Sicco Dierdorp)
Un jeu de chaise musicale fut alors instauré pour une rénovation rapide des voitures ICR 3 des NS dont une partie circulait sur l'axe Amsterdam-Bruxelles en tant que "train Benelux 86" (voir précédemment). C'est la raison pour laquelle au premier semestre 2007, apparurent sur le service vers Bruxelles les toutes premières voitures avec les nouvelles livrées se rapporchant du futur Fyra. Durant un temps, on eut droit à des rames cocktails, signant graduellement la fin des rames homogènes jaune-rouge du "train Benelux 86". La SNCB, quant à elle, devait vivre avec des locomotives bi-tension série 11 de plus en plus capricieuses. Avec ses pentes de 20 à 30/mille, les rampes anversoises demandent toute la puissance pour arracher les rames Benelux, ce que les 11 ne pouvaient parfois pas fournir avec la célérité voulue...

Le matériel roulant classique
Dans un premier temps, l'atelier NedTrain d'Amersfoort applique la livrée "Prio" et le reconditionnement concerne les 166 voitures ICR-3 dites "Buurland" (pays voisins) avec des modifications au niveau des portes d'accès dont l'ouverture se fait par bouton poussoir et un reconditionnement intérieur. Nouveau tapis de sol et fauteuils rouge en première, bleu en seconde, avec abandon des banquettes, toilettes en circuit fermé comme c'est désormais la règle, volà ce que furent les principales nouveautés de ces voitures renommées ICRm. Modification importante : les NS n'ont plus souhaité assurer la reconversion des 11 voitures-pilotes Bs conçues pour la réversibilité internationale. Elles furent mises hors-service !
Fin de la série 12 SNCB et début des TRAXX Bombardier
L'implantation de l'ETCS fut aussi une autre épopée que connurent les Pays-Bas. En effet, la fameuse "Betuwelijn" était déjà en service mais les versions produites du logiciel ERTMS se succèdaient à cadences rapprochées et donnaient du fil à retordre à la mise en place du réseau à grande vitesse. Dans l'intervalle, les futures rames Ansaldo Breda furent in fine équipées de la version 2.3.0...en attendant la suivante.

Le 7 septembre 2009, Fyra démarre un tout premier service cadencé entre Amsterdam-CS et Rotterdam-CS, ayant les particularités suivantes : circulation intérieure sur LGV à seulement 160km/h avec application de l'ETCS 1; rames composées de voitures ICRm et, nouveauté, traction par locomotive Traxx, seuls engins équipés. Pas de réversibilité et changement de front à Rotterdam : les NS placent deux locomotives à chaque extrémité. Et le train Benelux ?

Tout en Traxx
A la rénovation à cadence soutenue des voitures ICR 3, conjuguée à la non-reconduction de la réversibilité devenue inutile vu l'arrivée des rames Ansaldo-Breda, s'ajoutait la composition renforcée de six à sept voitures par rames, ainsi que le souhait de la SNCB d'extirper ses locomotives de la série 11 à la technologie obsolète et dont il paraissait impensable d'engager des coûts pour équiper en ETCS. Tout cela engendra un bouleversement de l'exploitation du service. L'élément le plus visible est sans conteste le changement de traction : NS Hispeed disposait de son propre parc de Traxx affublé de la nouvelle livrée Fyra et dotée de l'ETCS 1. La SNCB, elle, disposait auprès de l'ex société Angel Train (Alpha Train à ce jour), d'un parc de Traxx numéroté en série 28 et 29, mais conservant  toutes  la livrée du propriétaire : le gris/vert. Les Traxx rouges de NS Hispeed furent prioritairement placées sur le nouveau service intérieur Amsterdam-Rotterdam. Ce furent donc les Traxx série 28 de la SNCB qui prirent en charge l'ensemble de l'exploitation à raison de huit services quotidiens. Six engins du dépôt d'Anvers-Nord furent transférés à Forest-Voitures. Les premiers échanges avec les locomotives de série 11 commencèrent en septembre 2009 et la dernière 11 à circuler sur Amsterdam fut la 1186 en décembre 2009, avec encore un dernier baroud d'honneur la semaine du 19 avril 2010. Depuis, tout est tracté en Traxx...

De plus, la suppression de la réversibilité à Bruxelles-Midi et Amsterdam-CS engendrait un temps plus long pour le changement de front. Conséquences : l'adjonction d'une rame supplémentaire de voiture I6 et I10 SNCB sur le trafic du Benelux (photo en bas à gauche). Vers 2010, les rames homogènes Fyra règnent en maître dans le roulement, mais le manque de voiture ICRm pour porter les compositions de six à sept voitures obligea NS Hispeed à réincorporer une voiture du IRC 3 du service intérieur, bleu-jaune, coloriant encore davantage le service Benelux.

En avril 2011, NS Hispeed étendit son service de Rotterdam jusqu'à Breda, nécessitant de retirer des voitures "Fyra" du service Benelux pour les incorporer dans le nouveau roulement du service intérieur. Il fallu alors louer une rame dotées d'Apmz et de Bmz chez les autrichiens (ÖBB), accentuant un peu plus la multiplicité des matériels roulants sur cet axe.

C'est écrit dans le contrat : les NS fournissent les voitures, la SNCB la traction. A partir de 2010, les HLE série 12 s'effacent progressivement au profit des Traxx série 28 de la SNCB. Passage de la 2802 - avec le matricule placé sur le côté de la machine - en tête d'une composition 100% "Prio" dont le nombre de véhicules est passé de six à sept (Rotterdam-Lombardijen, le 09 octobre 2010 - photo et remerciements Fermon Bosman)
Une allure de Fyra, en attendant la rame V250...
Les voitures ICR-3 dites "Buurland" ainsi que celles destinées au service intérieur ont revêtu la livrée appliquée au Fyra, histoire d'installer le nouveau branding dans le paysage belgo-néerlandais. Il s'agissait essentiellement d'un relooking des aménagements intérieurs, d'où la dénomination de ICR"m" (modernisées). La livrée extérieure surprenante - mélange de rose, rouge, blanc et gris - est bien dans le caractère hollandais. 
Les portes extérieures ont porté la mention du service auquel étaient destinées les voitures ICRm : InterCity Brussel. Sur les plateformes d'accès, ont été placés des panneaux intérieurs rappelant quelque peu les TEE d'autrefois, mentionnant les entreprises de transport concernées (Hispeed et SNCB) et le trajet complet du service Benelux. Ci-dessous, la salle 1ère classe rénovée en configuration 1+2. A l'origine orange, les sièges des voitures A 1ère classe furent recouvert par un simili-cuir rouge, la coque des sièges restant noire. Ces voitures comportent aussi deux compartiments de six places.
En seconde classe, les voitures BD disposent du compartiment à vélo dont l'utilisation ne fut que rarement maximale, en dépit du trajet entièrement néerlandophone (photo ci-dessous à droite). On notera aussi qu'à quelques exceptions près, aucune des voitures flanquées de portes du service Benelux ne portèrent la mention "Fyra", qui resta une exclusivité réservée au service intérieur néérlandais. La plupart des voitures "Fyra" du service intérieur de NS-Hispeed ont les sièges de seconde classe recouvert de tissu bleu. Au gré des voitures, les portes d'accès portaient la couleur présente, avec toujours la mention du service auquel elles étaient destinées (Bruxelles-Midi, octobre 2012 - photos Mediarail.be)
En seconde classe, les sièges ont été rendus individuels en remplacement des demi-banquettes d'origine. Le simili-cuir orange  est resté avec un peu moins de sièges en vis à vis procurant du confort à davantage de personnesvoulant être à deux (Bruxelles-Midi, octobre 2012 - photos Mediarail.be)