A l'évidence, on en était arriver au maximum avec la logique d'exploitation du train "Benelux" par rames tractées non réversibles. Les NS ne prenaient même plus la peine de repeindre ses plus anciennes ICR non modernisées et fourrées vaille que vaille au sein du roulement, dans l'attente des rames V250 qui se font atten-dre avec la plus grande impatience...On sait ce qu'il en sera, et cela nous mène à la période suivante, celle du Fyra ( Bruxelles-Midi, le 29 octobre 2012 - photos Mediarail.be)