Belgique - Bruxelles-Midi
Bruxelles-Midi (novembre 1994) 
Sûrement pas le meilleur choix architectural que l'on ait pu rêver ! Mais en cette fin des années 80, l'heure est au "béton rentable" : le terminal Eurostar belge est couvert par une dalle surmonté d'un immeuble de bureau. C'est que la SNCB paie, seule, l'accueil du TGV...
La plus grande des gares belges est néanmoins la plus internationale. Datant de 1952, l’accueil du TGV dans les années 90 a engendré une jolie saga belgo-belge non seulement pour la gare en elle-même mais pour les alentours immédiats avec la mise à disposition de terrains industriels par la chocolaterie Côte d’or, déménagée en banlieue. Le terminal Eurostar et TGV France est un bâtiment entièrement neuf, prenant la place de l’ancien dépôt SNCB-Colis. Toutes les voies de la gare sont situées en hauteur par rapport à la voirie, le terminal proprement dit étant situé sous les voies 1 et 2 en cul de sac, réservées et isolées du reste de la gare. Comme pour Paris, le terminal jouxte les voies Thalys et ICE. Depuis 2013, l’hôtel prévu dès l’origine a enfin trouvé preneur chez le groupe hôtelier Mercure, dont la particularité est de disposer d’une salle de réunion avec vue frontale sur les deux voies de départs, comme le montre le cliché ci-dessous, pris sur le quai. Bruxelles-Midi devrait à l’avenir faire l’objet de modifications de « stérilisation » - pour la douane - d’un quai supplémentaire de passage, probablement les voies 3 et 4, pour un éventuel trafic entre  Amsterdam, Cologne et Londres.