France - Paris Nord
<<<<    Les  gares  Eurostar :  les terminaux  
La liaison Transmanche ferroviaire dispose de deux inconvénients impactant le service : la Grande-Bretagne ne fait pas partie de la zone Schengen et impose dès lors le contrôle douanier ; le tunnel sous la Manche impose des circulations très encadrées au niveau de la sécurité. Tout cela a conduit à l’adoption d’une circulation imposée des voyageurs par terminaux et quais totalement isolés du reste des gares desservies : portiques à tickets, douanes nationales respectives et bagages aux rayonx X sont la norme pour circuler en Eurostar. Le check-in ferme dix minutes avant le départ effectif du train et les portes d'accès aux quais 4 minutes avant. Autant le savoir pour les correspondances…  
A ce titre, Bruxelles-Midi, Lille-Europe, Londres –Waterloo et Londres St Pancras furent les gares les plus « chamboulées » par reconstruction partielle et édification d’un terminal propre à la clientèle, comprenant outre les aspects administratifs précités, une sale d’attente, un salon VIP et l’une ou l’autre boutique en interne. L’accès aux quais se fait par ouverture d’une porte une vingtaine de minutes avant le départ, le tout dans une discipline bien rôdée qui tranche avec le va-et-vient des quais quelques mètres plus loin. Pour les arrivées en revanche, le débarquement se fait sans aucune formalités sauf actualité sécuritaire particulière. 
Aux traditionnelles gares se sont ajoutées de nouvelles, comme Calais-Fréthun et Ebbsfleet. On notera dans les pages qui suivent les particularités de la politique grande vitesse des britanniques. D’une part avec un terminal dédié Eurostar au cœur touristique du Kent, à Ashford, et d’autre part le fait d’avoir profité des travaux de la CTRL1 pour reconfigurer le réseau autour de Londres, par le biais de deux gares de banlieues, Ebbsfleet et Stratford. L’ensemble des gares britanniques desservies par Eurostar sont affublées du terme «xInternational », afin de marquer le coup dans un pays insulaire n’ayant forcément jamais connu de trafic transnational. 
 
Paris-Nord (novembre 1994) 
La construction du terminal Eurostar n’a pas donné lieu à un chamboulement majeur de cette importante gare parisienne où transitent chaque jour quelques 550.000 voyageurs, dont 150.000 « Grandes lignes ». L’essentiel se trouve à l’intérieur de la marquise, et s’étale sur une toute nouvelle mezzanine côté ouest de la gare, préservant les commerces et la circulation « nationale » du rez de chaussée. Une barrière de verre encadre les quatre voies n° 3 à 6 destinées aux seuls Eurostar comme le montre les clichés ci-contre. Des voies et des quais qu’il a fallu rallonger à 405m pour accueillir les rames Transmanche complètes. Comme pour les autres terminaux Eurostar, Paris-Nord dispose pour sa clientèle de première d’un salon dont le design fût revu et redessiné par Philippe Starck. Ce salon dispose de la presse, du wifi, de snack et boissons gratuites. L’accès aux TGV se fait par deux mezzanines surplombant les quais. A Paris-Nord, les arrivées sont les plus simplifiées de toutes les gares Eurostar puisqu’elles ne comportent aucun escalator à emprunter. De simples portes de verre s’ouvrent en front de quais et les voyageurs débarquent directement au rez du grand hall des départs.  

SNCB Europe    SNCF    Eurostar   NMBS  railways