Grande-Bretagne - London Waterloo Station (ᵻ)
                                  Waterloo International (1994 - 2007)
La première gare  d'accueil de l'Eurostar à Londres ne fut peut-être pas le meilleur choix mais ce fut le plus pratique étant donné le calendrier des travaux, que l'on croyait encore avec une ouverture du tunnel en 1993. La gare est située dans le South Bank, à proximité immédiate du Waterloo Bridge et du Westminster Bridge, menant tout deux au coeur de la ville. Elle jouxte l'immense complexe Shell et a pour voisin le London Eyes, cette gigantesque roue de 120m de diamètre construite dans le cadre du Millénium et inaugurée en mars 2000. 
Pour les continentaux, Waterloo-Station tranchait comme destination : ils avaient l'habitude de Victoria-Station depuis des lustres. Mais cette gare très encaissée ne permettait aucun accueil possible de rames de 400m. A Waterloo-Station, ce sont les voies 18 à 21, plus une cour à taxis, qui furent sacrifiées pour édifier les 5 voies à quais. Les terrains de l'avant gare, assez glauques, étaient l'occasion rêvée pour en faire un assainissement définitif. La longueur imposée présente alors le projet d'un terminal tout en courbe sur environ 3 hectares. C'est l'architecte Nicolas Grimshaw qui conçoit le design de l'ensemble, sous la forme d'une marquise géante comprenant en partie 10.000m² de verrière. 37 arches métalliques d'une ouverture de 33 à 48,5m supportent l'ensemble. Le terminal d'accueil, avec le check-in, la douane et la salle d'attente, prennait toute la longueur au rez-de-chaussée, en courbe. Un clubhouse pour Frequent Travellers et Premium Business était bien entendu disponible avec ses raffraîchissements et sa presse gratuite. La conception tranchait avec le blafard terminal de Bruxelles-Midi, enfermé dans le tout béton...
La gare en elle-même passa, lors de la privatisation, de British Rail à Railtrack (aujourd'hui Network Rail). Mais le terminal international passa aux mains du London & Continental Railway (LCR), l'un des trois actionnaires du consortium Eurostar. La construction débuta en décembre 1990 et la mise en service eut lieu le 6 mai 1993, soit 30 mois de travaux et 130 millions £ alors que le tunnel sous la Manche précisait son retard d'un an.
Quitter Waterloo-Station signifiait l'emprunt tout en poésie du réseau classique jusqu'à Ashford via Vauxhall, le passage à Factory Junction sur fond de la célèbre centrale thermique de Battersea et la belle banlieue sud-est de la capitale. Détail qui ne trompe pas sur les clichés ci-contre : l'absence de caténaire, puisque que le réseau du Kent fonctionne par troisième rail à 750V DC.
Lorsque fut prise la décision de construire la CTRL1, il était acquit qu'Eurostar n'irait pas au Sud de la Tamise mais au Nord. Motif : greffer la ligne nouvelle avec la banlieue Nord et pouvoir envoyer les trains plus loin, vers Birmingham et Manchester, ce que ne permettait pas Waterloo-Station. Le projet, un temps pressenti à King-Cross, aboutira finalement chez sa voisine directe St Pancras, mieux adaptée. Le basculement aura lieu en une nuit, celle du 13 au 14 novembre 2007. Cette nuit là, les équipements de sécurité du terminal filèrent à Ebbsfleet International, une des trois gares nouvelles de la CTRL1. Waterloo abandonna son label international et retourna au trafic national. Une page s'est tournée...