France / Grande-Bretagne - Les gares régionales
                      Calais-Fréthun (France) 
Une gare réclamée par le Nord-Pas-de-Calais, pour sa liaison avec la Grande-Bretagne. Calais-Fréthun, du nom de la commune où elle est sise, se situe un peu avant l’entrée du tunnel sous la Manche et en extrémité de la LN3. Deux gares s’y imbriquent en dénivelés. Dans la partie « basse », la gare « nationale » fréquentée par les TER régionaux et les TGV nationaux français de la liaison Calais-Lille-Paris. La gare « haute » est la gare Eurostar proprement dite, dotée de deux simples quais longs isolés comme il se doit du reste des installations. Eurostar est ainsi directement connecté avec des trains régionaux de la ligne Calais - Boulogne.  



Ashford  (Grande-Bretagne)
C’est l’autre gare régionale, au cœur du Kent anglais, le « jardin d’Angleterre ». Ashford fût une gare du SER construite en 1842 avant d’être démolie en 1999 dans le cadre des travaux de la CTRL1. Les premiers services Eurostar avaient débuté dès janvier 1996 avec le 3ème rail 750V DC, puis la gare disposa du terminal ad-hoc, pour un trafic exclusivement international tourné vers le Continent, notamment avec une liaison de week-end vers Disneyland Paris. Le trafic intérieur à grande vitesse est aussi possible depuis juin 2009 mais via le service « Javelin » du Southeastern qui mène à Ebbsfleet et St Pancras. Ashford dispose de bonnes correspondances vers Canterbury, Douvres, Ramsgate ainsi que les gares londoniennes de Victoria et Charing Cross. Lors de la construction de la CTRL1, Ashford fut dotée de la caténaire 25 kV, sans abandonner pour autant le 750V comme en atteste le cliché ci-dessous.