Bombardier locomotives - La plateforme Traxx 1/3
Nouveau concept
La concurrence commerciale sur les réseaux ferroviaires de l'Europe a entraîné une croissance de l'activité transfrontalière, avec des opérateurs en accès libre qui ont besoin d'une souplesse considérable en termes de gestion de la traction. La fiabilité du service et la disponibilité sont des critères essentiels pour les locomotives qui ont des missions sur des échéanciers serrés dans des sillons horaires établis et gérés par les gestionnaires d'infrastructure indépendants. Ces exigences sont accentuées lorsque les trains circulent à travers les frontières, éventuellement sur de très longues distances et dans des pays où l'assistance technique peut être moins disponible et plus coûteuse.

Les ingénieurs ont toujours rêvé depuis des décennies d'une conception de locomotive standard qui pourrait tracter tous les types de trains par delà les frontières de l'Europe. Les obstacles des différentes alimentations caténaires et des systèmes de signalisation et de contrôle des trains ont été progressivement et partiellement levés, mais au prix de la construction de locomotives très coûteuses eut égard aux technologies de jadis. Les composants électrotechniques des années 70 à 90 obligeaient à concevoir une locomotive sur mesure, de préférence par le fournisseur national...

Mais l'autre difficulté tient au rejet par les compagnies ferroviaires de la locomotives universelle, adaptable à tous les trains. Elles préfèrent spécialiser la traction au type de mission : grande vitesse, fret, inter-city et régionaux. La puissance et l'universalité se payent cash, car selon les missions, on obtient une locomotive dotées d'équipements inutiles, tels le câblage de chauffage pour des trains de fret. Comme les besoins ne sont pas identiques selon les trains, le calcul est vite fait. L'industrie - et Bombardier - ont donc dû s'adapter en produisant la modularité. La réponse de nos jours n'est finalement pas de produire un seul type de locomotive - ce qui serait prohibitif, complexe et trop coûteux - mais d'élaborer une «plate-forme» modulaire à partir de laquelle toute une famille de locomotives peut être assemblée en utilisant différentes combinaisons de composants principaux. Tel est le concept sur lequel les locomotives de Bombardier vont être construites dès 2001. 

TRAXX AC
100%
TRAXX DC
90%
TRAXX MS
85%
TRAXX DE
75%